Ghent Altarpiece: research and conservation

Un projet international d'étude et de conservation de l'Agneau mystique a débuté à Gand en avril 2010. Durant sept mois, le polyptyque sera étudié pour déterminer si une restauration plus complète s'impose à court terme.

Dans le cadre de ce projet, les Juges intègres de Joseph Van der Veken ont bénéficié d'un traitement de conservation d'urgence à l'Institut royal du Patrimoine artistique. Cette remarquable reconstitution d'un des panneaux du polyptyque de Van Eyck, volé en 1934, montrait en effet de graves signes de soulèvement : la couche picturale doit être refixée.

Le passage du tableau à l'IRPA était une occasion unique d'étudier l'œuvre en profondeur : radiographies, réflectographies infrarouges et analyses de microéchantillons ont été effectuées afin d'en savoir plus sur la technique picturale de Van der Veken. Copiste et restaurateur accompli, ce dernier s'est en effet révélé être l'auteur de plusieurs faux. Une meilleure connaissance de sa technique picturale pourrait permettre d'identifier d'autres œuvres de sa main. Par ailleurs, les matériaux utilisés pour ce tableau ont été analysés pour évaluer les signes de vieillissement de la couche picturale et d'envisager un éventuel traitement qui préservera l'harmonie avec les autres panneaux de l'Agneau mystique.

À l'initiative de la fabrique d'église de la cathédrale Saint-Bavon, ce projet réunit plusieurs institutions : l'Institut royal du Patrimoine artistique, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Monumentenwacht Oost-Vlaanderen vzw, le Klimaatnetwerk Vlaanderen-Nederland, la Nederlandse Organisatie voor Wetenschappelijk Onderzoek, l'Instituut Collectie Nederland, le FARO-Interface flamande pour le patrimoine culturel asbl, les projets de la Commission européenne CHARISMA et PROPAINT, le Lukas-Art in Flanders, l'Université de Gand et l'Université d'Amsterdam. La Getty Foundation finance l'étude scientifique et le traitement de conservation est subsidié par la province de Flandre Orientale et le Gouvernement flamand. Anne van Grevenstein (Université d'Amsterdam) dirige l'équipe de restaurateurs et Ron Spronk (Queen's University, Canada) coordonne l'étude scientifique. Le public peut suivre l'avancement du travail derrière une paroi vitrée.

 

Pour en savoir plus : L'expertise de l'IRPA au service du projet de conservation et d'étude de l'Agneau mystique (pdf)

Photo : Détail du panneau des Juges Intègres préparé en vue de son transport vers l'IRPA: les papiers de protection couvrent les soulèvements les plus graves de la couche picturale, 2010. © KIK-IRPA, Bruxelles