Cellule des décors de monuments > Maison Hap


Chantier d’étude de la Maison Hap


Projet financé par la commune d’Etterbeek.

Délai : décembre 2014 - octobre 2015. 



L’IRPA est intervenu à la demande de la commune d’Etterbeek dans le cadre du contrat de quartier Chasse-Gray. La mission était de réaliser une étude des finitions décoratives de l’ensemble de l’intérieur (espaces les plus prestigieux) et de l’extérieur. Les décors de la maison comportant une multitude de matériaux différents – peintures sur toile marouflées, peintures murales, textiles, céramiques, papiers peints, mosaïques, vitraux, cheminées décoratives –, ce travail a nécessité l’intervention de plusieurs départements et cellules de l’IRPA.


Au rez-de-chaussée, l’équipe de l’IRPA (et quelques collaborateurs externes) est intervenue d’une part dans la partie privée (salon à rue, salle-à-manger, véranda, cuisine, couloir, cage d’escalier, cage d’escalier de service et couloir du premier étage), d’autre part dans la partie professionnelle (le couloir, l’étude de notaire comprenant la salle des guichets, le bureau des employés et le bureau du notaire). Les circulations du rez-de-chaussée et du premier étage ont aussi été examinées, de même que les deux cages d’escalier. La petite bibliothèque de l’entresol a également fait l’objet d’examens.


Le but de notre intervention avait pour but d’examiner les finitions décoratives du second œuvre du patrimoine bâti, de l’authentifier, dater les ajouts, caractériser les techniques originales et les interventions postérieures. Ces examens permettent de retracer l’histoire de l’intérieur, à l’aide des sources scripturaires conservées. Dans ce cas de figure, une étude historique et des documents découverts notamment dans le grenier de la maison permettent de mettre en relation les interventions décoratives identifiées dans les pièces étudiées et des documents officiels, plans, factures ou même des chutes de papier peint.


Le croisement de tous les résultats a permis de reconstituer virtuellement les différents états de la maison Hap depuis la fin des années 1850 jusqu’à la fin des années 1980, soit de retrouver la trace de 130 ans d’histoire d’une maison familiale ancrée dans l’histoire de la commune.