Continue to content

Le Tintoret de David Bowie : prouver la paternité d’une œuvre grâce à l’imagerie scientifique

Comment distinguer une œuvre authentique d’une production d’un atelier ? Grâce à la radiographie et la réflectographie infrarouge, les chercheurs de l’IRPA ont prouvé que la Sainte Catherine est bien de la main du peintre vénitien Le Tintoret.

Opdrachtgever

Maison Rubens

Period
2017
Want to know more?
Christina Currie

David Bowie

L’histoire récente de la Sainte Catherine est absolument passionnante. Cette toile a appartenu à l’icône mondiale de la pop David Bowie, jusqu’à sa mort en 2016. Collectionneur d’art et fervent admirateur de Rubens, le chanteur était si fasciné par Le Tintoret qu’il a donné ce nom à son label.

L’œuvre a été réalisée dans les années 1560 pour orner l’autel de l’église San Geminiano, sur la place Saint-Marc, à Venise. Après la démolition de l’édifice en 1807, sous Napoléon, et un bref séjour à la Galleria dell’ Accademia, le tableau a disparu dans des collections privées. Fin des années 1980, David Bowie a acheté cette peinture au marchand d’art londonien Colnaghi. À la suite du décès du chanteur en 2016, elle a été vendue comme étant attribuée à « Le Tintoret et atelier ». Depuis 2017, elle est confiée en prêt de longue durée à la Maison Rubens d’Anvers.

Entry 88476

Discover this project