Continuer vers le contenu

Vers plus de durabilité

La durabilité consiste à adapter nos pratiques afin de se concentrer sur la préservation pour les générations futures. Elle nécessite de concevoir le patrimoine en lien avec des stratégies de protection de l'environnement, de cohésion sociale et d'infrastructures appropriées. De plus, ce domaine émergent doit également identifier les lacunes afin d'intégrer activement la durabilité dans nos pratiques quotidiennes. L'IRPA souhaite soutenir le domaine du patrimoine artistique dans sa quête vers plus de résilience. Des outils pratiques sont en cours de développement pour soutenir cette transition durable. Nous avons rencontré Estelle De Bruyn, Annelies Cosaert, Wivine Roland-Gosselin et Elke Selter, les quatre membres de la Cellule durabilité.

Une vision globale pour répondre aux besoins du secteur

Estelle De Bruyn et son équipe travaillent sur des projets construits sur la collaboration interdisciplinaire. Ils établissent des ponts entre les institutions du patrimoine et d'autres professionnels tels que ingénieurs, architectes et professionnels de la gestion des urgences. Ces projets se concentrent principalement sur la préparation aux urgences, la réponse aux crises et la transition énergétique. "En tant qu'institution fédérale, nous avons une large vision de ce qui se passe en Belgique, mais nous avons également l'intention de créer des liens avec nos partenaires internationaux", explique-t-elle. Examiner le problème dans son ensemble est essentiel, mais Estelle voit son équipe comme des arches pour construire des ponts : "Vous pouvez avoir une définition large et partagée de la durabilité, mais, in fine, cela s'appliquera toujours aux besoins spécifiques de votre institution."

Une récente préoccupation concerne la meilleure façon de soutenir les institutions du patrimoine dans la mise en œuvre de mesures d'économie d'énergie. Connaître les besoins et possibilités du secteur est essentiel pour aborder ce problème très actuel. Le projet Climate2Preserv se concentre sur le développement d'un protocole, d'un manuel et d'une boîte à outils pour aider les musées de taille moyenne à grande à intégrer des mesures d'économie d'énergie tout en améliorant l'environnement de la collection à court et à long terme. Annelies Cosaert, la collaboratrice scientifique en charge du projet, comprend que la tâche est difficile pour les musées : "Ils dépendent souvent de systèmes climatiques complexes pour se conformer à des directives difficiles à respecter dans le type de bâtiment qu'ils possèdent. Ces directives sont formulées pour des bâtiments nouveaux et étanches, et des collections qui sont souvent plus sensibles que les collections historiques permanentes que possèdent de nombreux musées."

Il est possible de trouver des moyens de réduire une consommation d'énergie en travaillant avec des spécialistes de la gestion des collections et du contrôle climatique. Par exemple, On économise entre 10 % et 30 % en modifiant les paramètres des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation : "beaucoup de gens ne savent pas que lorsque les collections sont exposées à des températures plus froides, c'est souvent mieux. Cela ralentit la dégradation naturelle." Bien sûr, les institutions du patrimoine artistique décident des mesures à adopter et jusqu'où elles peuvent aller. Des projets passés, tels que Resilient Storage, se sont concentrés sur les musées de petite à moyenne taille, qui ont souvent moins de ressources et de personnel. En collaboration avec des partenaires de projet, l'IRPA les a aidés à réduire la consommation d'énergie dans leurs espaces de stockage à court terme. Pour répondre à l'urgence de la réduction de l'énergie, l'équipe a récemment publié un guide pratique répertoriant les mesures possibles d'économie d'énergie à court terme en fonction du type de système de contrôle climatique présent.

La durabilité, une question de responsabilité sociale

La durabilité ne concerne pas seulement l'efficacité des pratiques d'un point de vue environnemental, mais aussi leur impact social. Pour Estelle, il est important de rappeler que le patrimoine n'est pas seulement une mémoire du passé. "Le patrimoine contribue au bien-être des communautés. Il s'agit d'ici et maintenant. Cela créée une perception de l'espace et d'appartenance. Le patrimoine façonne nos pratiques quotidiennes, donnant un sens à ce que nous voulons préserver." Nous partageons notre patrimoine et l'aimons en tant que communauté : c'est pourquoi nous l'avons transmis de génération en génération.

Lorsqu'un désastre se produit, l'impact social d'un patrimoine détruit dure souvent plus longtemps que l'impact matériel. Wivine Roland-Gosselin travaille actuellement sur un exemple spécifique qui montre comment la perte de patrimoine a impacté toute une communauté. Le "Bethleem de Verviers" au Musée d'Archéologie et du Folklore est un théâtre de marionnettes spécifique accompagné d'une célébration annuelle qui a vu le jour au XVIIe siècle. Les inondations de juillet 2021 ont causé d'importants dégâts sur ces marionnettes. "D'un point de vue matériel, ces marionnettes sont fabriquées à partir de matériaux artisanaux simples", explique Wivine, "mais d'un point de vue historique et social, leur utilisation, le patrimoine immatériel, est en jeu." Il s'agissait d'une perte majeure pour le musée, mais encore plus pour la communauté, car ce théâtre reflète une partie de l'histoire de la vallée et des pratiques sociales.

"Nous visons à aider le musée à reconnecter la communauté de Verviers grâce au patrimoine immatériel, en réactivant cette pratique, d'abord en la restaurant, une tâche effectuée par l'Académie Saint-Luc de Liège, puis en retissant des histoires qui rassemble les gens." Une manière durable de conserver et de restaurer notre patrimoine passe par l'intégration des communautés : "Le sens est créé par l'interaction entre les gens et l'objet, pas par l'objet lui-même", explique Wivine. Elle estime que cela aidera également les habitants de Verviers à devenir plus résilients et à accélérer leur rétablissement. Les marionnettes Bethleem et d'autres cas spécifiques servent d'études de cas pour développer des méthodologies qui peuvent être reproduites dans un contexte différent

Mise en place de réponses face à la crise

En réponse aux inondations qui ont touché une partie du sud de la Belgique en 2021, l'Institut a mis en place un comité de crise dédié à la sauvegarde du patrimoine culturel. Ce comité a réuni quinze organisations liées au patrimoine. "C'était un rôle que nous n'avions jamais joué auparavant, mais il nous correspondait naturellement", explique Estelle. Elke Selter est la coordinatrice du projet CHrisis, développé suite aux inondations. Grâce à ce projet, de nombreuses équipes au sein de l'Institut recherchent désormais des solutions pratiques. Par exemple, le Le Laboratoire des monuments et décors monumentaux étudie comment les bâtiments sèchent après avoir été inondés ; L'Atelier des verres et céramiques analyse comment nettoyer les céramiques qui ont été immergées dans la boue pendant un temps considérable ; l'Atelier des textiles travaille sur des textiles d'église gravement endommagés. "L'objectif est de transformer nos recherches scientifiques en solutions concrètes pour le terrain et de rendre notre réponse plus structurée, plus efficace", explique-t-elle.

The task is huge, as every problem requires specific solutions, and requires the team to coordinate with the affected sites and institutions closely. The knowledge gathered allows us to better respond to future disasters, be they linked to floods, fire or even armed conflicts. Estelle De Bruyn insists on the collaborative aspect of such projects: “Everyone understands that it is only by working together at all different regional, national and international levels that we can find sustainable solutions. We must work with existing structures such as the National Crisis Center and see where, as heritage experts, our expertise might fit in.” In risk management, what is avoided is often hidden, but preventive actions are the best for sustainability. “You can't prevent everything,” explains Elke Selter, “but if a new crisis happens, we can help the sector to respond more effectively, to become more resilient.” That’s why the Sustainability Unit coordinates a parallel platform that brings together all federal scientific institutions (FSI), the FEDERESCUE (Federal Rescue Strategy for Science & Cultural Heritage), that aims to mitigate and create preparedness for any major risk that could have a big impact on the FSI’s cultural heritage.

All these projects constitute a piece of the puzzle to build a more sustainable heritage sector. The Sustainability Unit hopes to contribute to evolving awareness and practices by strengthening partnerships and establishing a continuous dialogue between all stakeholders.

Plus de nouvelles de l'IRPA

DSF2383 small

« Horizon 2030 Powered by Loterie Nationale — Nationale Loterij » au Cinquantenaire

08.04.2024

Ce printemps et cet été, rendez-vous au festival Horizon 2023 Powered by Loterie Nationale — Nationale Loterij au Cinquantenaire à Bruxelles, le parc dans lequel se trouve l'IRPA. Le programme du festival est axé sur le patrimoine, le savoir et les institutions culturelles. Horizon 2030 offre un avant-goût de ce que deviendra le futur Parc du Cinquantenaire à l'horizon 2030 : le phare socioculturel de la Belgique dans un magnifique écrin de verdure. Le samedi 13 avril, le Lift Off (ou décollage) d'Horizon 2030 marquera le lancement festif du projet.

En savoir plus
F3 P1 Foto 20

L'Agneau mystique, troisième phase : les premiers résultats promettent une apothéose radieuse

26.03.2024

Depuis mai 2023, la troisième et dernière phase de la vaste campagne de conservation-restauration de l’Agneau mystique menée par l’IRPA est en cours. Au cours des derniers mois, l’équipe a enlevé les vernis non originaux et a effectué une étude approfondie de la couche picturale sous-jacente. Actuellement, sur les conseils de la commission internationale d’experts, l’enlèvement des surpeints du XVIe siècle a débuté. Les premiers résultats sont déjà d'une beauté à couper le souffle.

En savoir plus