Continuer vers le contenu

Atelier "Les métiers du patrimoine", le 24 mai à l’IRPA : inscrivez-vous dès maintenant !

Comment sont organisées les formations en conservation-restauration du patrimoine culturel en Belgique et en France ? Et quelles sont les « nouvelles interdisciplinarités » à créer pour faire face au défi de conserver tous « les patrimoines » (art contemporain, objets et documents ethnographiques, patrimoine industriel, scientifique, technique, etc.) ?

Voici les deux questions centrales de l'atelier organisé par l'Institut national du patrimoine (INP, France) et l’IRPA, en collaboration avec les trois instituts de formation en Belgique : l'ENSAV La Cambre, l'Université d'Anvers et l'ESA Saint-Luc Liège.

Dans la matinée, des spécialistes des différentes organisations partageront leurs approches et leurs expériences lors de deux séances de tables rondes, suivies d'une session de questions-réponses pour tous les participants. Le débat sera mené en français et en néerlandais, avec traduction simultanée.

L'après-midi, vous pourrez visiter, au choix, un atelier de conservation-restauration, le laboratoire ou le service d’imagerie scientifique et discuter avec nos collègues.

Cet atelier est une première initiative qui vise à renforcer la coopération entre nos organisations et à assurer un avenir prometteur aux professions du patrimoine. Il est l'un des quatre Ateliers métiers du patrimoine en Europe de l'INP, organisés dans le cadre de la présidence française du Conseil de l'Union européenne 2022.

Vous pouvez vous inscrire jusqu’au vendredi 20 mai inclus.

Plus de nouvelles de l'IRPA

DSC05328

Une stratégie pour l'IRPA, adaptée à l'ensemble du secteur du patrimoine

10.05.2022

Afin de continuer à offrir au patrimoine les meilleurs soins, nous élaborons ensemble une stratégie solide pour les années à venir.

En savoir plus
DSC05062 edited small

De Milan à Bruxelles : un retable de Jan II Borman restauré par l'IRPA

13.04.2022

Notre Atelier des sculptures en bois polychromé accueille un magnifique retable provenant de l’église de San Nazaro Maggiore, à Milan. Il est attribué à Jan II Borman, figure de proue d’une illustre dynastie de sculpteurs bruxellois. Parfait exemple de l'engouement pour les retables au XVᵉ siècle, l'œuvre se distingue par la taille des éléments sculptés. Ils représentent l'Adoration des mages, un sujet qui se prête à de riches costumes et à une magnifique polychromie d'origine. Parallèlement à l'étude, un traitement, actuellement en phase de test, consistera à enlever les interventions postérieures pour redécouvrir la riche polychromie qui, à première vue, semble bien conservée.

En savoir plus