Continuer vers le contenu

L’intérieur de la chapelle funéraire de Pierre Paul Rubens et de sa famille

Église Saint-Jacques, Anvers, 1e moitié du XVIIe siècle

Pierre Paul Rubens (1577-1640) reste à ce jour l’un des peintres les plus célèbres de l’histoire de l’art occidental. Près de quatre siècles après sa mort, l’artiste anversois contribue encore à la renommée mondiale de notre pays. Il dirigeait un atelier très florissant qui réalisait des peintures pour la noblesse du XVIIe siècle.

Génie créatif, diplomate et père de famille

Rubens savait mieux que personne manier le pinceau pour donner forme et couleur aux vives émotions et aux scènes spectaculaires. Outre son génie créatif, cet homme très érudit et clairvoyant a aussi mené une brillante carrière politique et diplomatique. Il a ainsi joué un rôle clé en tant que conseiller de l’archiduchesse Isabelle lors des négociations de paix entre l’Angleterre et l’Espagne. Mais il est surtout connu pour avoir été un frère aimant, un époux dévoué pour sa première et seconde épouse, Isabelle Brandt (1591-1626) et Hélène Fourment (1614-1673), ainsi qu’un père attentionné pour ses huit enfants.

La douleur te transpercera le cœur comme une épée

Le 2 juin 1640, Rubens est entré dans la postérité. Les dépouilles du peintre et de sa famille ont été inhumées dans l’église Saint-Jacques d’Anvers, à deux pas de son palais de ville. L’autel de la chapelle Notre-Dame des Douleurs, communément appelée chapelle de Rubens, se compose d’un retable monumental orné d’un tableau de la Vierge Marie entourée de saints, peint par Rubens. On ignore qui était le commanditaire de l’œuvre et la raison pour laquelle celle-ci n’a jamais été livrée. Elle est donc restée en possession de Rubens jusqu’à sa mort. L’autel est surmonté d’une statue de la Sainte Vierge, réalisée par son élève Lucas Faydherbe (1617-1697).

Pour l’éternité

Aujourd’hui, la dernière demeure de l’artiste anversois a d’urgence besoin d’être restaurée : tant le tableau du retable que l’encadrement architectural et la statue de la Vierge de Faydherbe. Il s’agit certainement d’un projet très spécial. La restauration de l'aile ouest de l'église St James (nef et nefs latérales) a été récemment achevée. En 2022 débutera la restauration de toutes les toitures, façades et fenêtres du transept, du chœur et des chapelles autour du chœur, y compris la chapelle funéraire de Rubens. C’est l’occasion unique de restaurer aussi l'intérieur de la chapelle funéraire. Ainsi, en 2024, ce sera le premier endroit entièrement restauré de l’église Saint-Jacques à être rouvert au public ‒ un bel hommage éternel à Rubens.

Allez voir de vos propres yeux !

Sint-Jacobskerk
Lange Nieuwstraat 73, 2000 Antwerpen

www.sintjacobantwerpen.be

Merci au partenaire fondateur du Challenge Patrimoine