Continuer vers le contenu

Pleins feux sur les vitraux romans de l’abbaye de Stavelot

Au début des années 1990, les archéologues de l’AWaP ont fait une découverte exceptionnelle dans le sol de l’abbaye de Stavelot : une collection unique de vitraux romans datant du XIIe siècle. Quelques temps après, les experts de l’IRPA ont alors été sollicités pour traiter ces fragments de verre très altérés. Pour ce faire, ils ont mis au point un procédé tout à fait original.

Opdrachtgever

Agence wallonne du Patrimoine (AWaP)

Période
1995-2022; 2021-2022
En savoir plus?
Géraldine Bussienne

Fouilles archéologiques

En 1992, des archéologues ont mené des fouilles dans l’ancienne abbaye de Stavelot. Ils y ont exhumé une collection unique de vitraux romans du XIIe siècle. Parmi cet ensemble constitué de milliers de pièces et de fragments de verre, la plupart étaient encore ornés de dessins en grisaille, représentant entre autres des têtes humaines et animales, des éléments de drapé et des inscriptions.

Conservation-restauration

À leur sortie de terre, les fragments de verre étaient très altérés et extrêmement fragiles. En les conservant provisoirement dans de l'eau, les archéologues ont réussi à assurer provisoirement leur cohésion. À partir de 1995, à la demande de l'Agence wallonne du Patrimoine, l’Atelier verre de l’IRPA a cherché à déterminer le consolidant le plus adéquat pour éviter la désintégration des fragments lors du séchage tout en les consolidant. Son choix s’est finalement porté sur le Polyéthylène glycol PEG 4000, un agent généralement utilisé pour consolider les bois gorgés d’eau.

Ce procédé semble avoir porté ses fruits : les fragments peuvent désormais être manipulés sans risque et les restes de grisaille sont sauvegardés. Entre 1998 et 2002, près de 2000 fragments ont déjà traités avec succès. Après une longue interruption, la dernière phase de traitement est programmée pour 2021-2022.

Vous voulez contribuer à la recherche sur le patrimoine de demain?

Le patrimoine est l’affaire de tous. Ensemble, nous veillons à ce que les générations suivantes puissent aussi en profiter.

Projet suivant

Verres antiques du Musée L : restauration et recherches typo-chronologiques

La restauration de la collection de verres du Musée L s’achève. Un catalogue descriptif est en cours d’élaboration, basé sur des recherches typo-chronologiques.

Voir ce projet