Continuer vers le contenu

Recherches en histoire de l'art et inventaire

Une équipe d’historiens de l’art passionnés se consacre à l’étude de notre patrimoine national. Leur œil aiguisé vient compléter ou étayer les analyses technico-matérielles. En outre, ils veillent à continuellement enrichir et améliorer l’inventaire photographique.

La photothèque : mémoire visuelle de notre patrimoine

L’une des missions principales de l’IRPA est la présentation en ligne de la mémoire visuelle de l’ensemble du patrimoine artistique de la Belgique. Actuellement, l’inventaire photographique disponible dans notre photothèque contient plus d’un million de clichés, de 1880 à nos jours. Ils portent, entre autres, sur les arts plastiques, l’architecture, l’archéologie et même, occasionnellement, sur des métiers d’art ou des paysages.

Nous enrichissons constamment l’inventaire de nouveaux clichés pris dans le cadre de nos études en histoire de l’art ou de toute oeuvre examinée ou restaurée par l'IRPA. Des campagnes d’inventaire plus généralistes alimentent également la photothèque, comme celles menées en partenariat avec la Région de Bruxelles-Capitale.

Les photos sont progressivement numérisées en haute résolution et mises gratuitement à la disposition du public dans notre base de données en ligne BALaT. L’intégralité de la collection est consultable dans notre salle de lecture.

Genèse de l’inventaire photographique

L’inventaire photographique connaît une histoire longue et captivante. Il a vu le jour à l’aube du XXe siècle, au sein des Musées royaux d’Art et d’Histoire. Depuis lors, la collection s’est enrichie considérablement. Voici quelques jalons de l’évolution de notre inventaire :

  • Durant la Première Guerre mondiale, l’occupant allemand a réalisé 10 000 clichés de très haute qualité du patrimoine culturel belge. Ces négatifs ont ensuite été rachetés par les Musées royaux et ont, dans la pratique, jeté les bases du développement de la future collection à l’échelle de tout le pays.
  • Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Paul Coremans, futur fondateur et directeur de l’IRPA, a organisé des campagnes photographiques de grande envergure au profit de notre patrimoine, alors mis en péril. Certains des 180 000 clichés alors réalisés constituent le seul témoignage restant de monuments détruits durant le conflit, notamment lors de la bataille des Ardennes.
  • 1967-1984. La réforme liturgique issue du concile Vatican II a conduit à la perte de fonction de nombreux objets de culte ou meubles religieux, entraînant trop souvent leur disparition progressive des églises. C’est pour assurer la mémoire de ce patrimoine que le gouvernement a commandé à l’IRPA un vaste répertoire photographique du patrimoine des églises catholiques de Belgique ; 250 000 photos ont été réalisées dans ce contexte.

La recherche en histoire de l’art

Le développement de l’inventaire va désormais de pair avec les recherches en histoire de l’art. Nos historiens de l’art sont des experts reconnus qui se consacrent à divers aspects de l’art en Belgique.

Nos principaux domaines d’expertise sont notamment :

  • l’enluminure de la fin du Moyen Âge
  • l’histoire de la gravure et de la photographie aux XIXe et XXe siècles
  • la sculpture baroque
  • les vitraux du XVe au XXe siècle
  • la peinture des Temps modernes en Wallonie
  • l’iconographie religieuse
  • les objets de culte

Ces recherches sont souvent menées en collaboration avec des universités ou des musées. Dans de nombreux cas, il s’agit de projets de recherche financés par la Politique scientifique fédérale.

Pierre Yves Kairis

Les analyses physico-chimiques ne permettent pas de répondre à toutes les questions qui entourent une œuvre d’art. Pour les recherches en histoire de l’art, il est essentiel de considérer une œuvre dans son ensemble. L’œil avisé et critique d’un historien de l’art est souvent indispensable.

Pierre-Yves Kairis, responsable de la cellule

Séminaires d’histoire de l’art

Depuis l’an 2000, nous organisons chaque année un séminaire d’histoire de l’art sur un thème particulier dans le domaine de l’art en Belgique, du Moyen Âge au XIXe siècle. Des spécialistes belges et étrangers font le point sur l’état de la recherche et partagent leurs connaissances et leurs idées.

Premier avis en histoire de l’art

Nos historiens de l’art peuvent, dans certains cas, fournir gratuitement un premier avis en matière d’histoire de l’art sur des œuvres ressortissant à leur spécialité.

Si vous possédez une œuvre d’un intérêt patrimonial certain et que vous souhaitez nous la soumettre, vous pouvez nous contacter.

Vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus sur notre cellule ? Contactez-nous !

Pierre Yves Kairis
Dr Pierre-Yves Kairis
Responsable de la cellule
Voir l'adresse e-mail

Nos experts

Dr Marie-Christine Claes
Voir l'adresse e-mail
Corentin Dijon
Voir l'adresse e-mail
Dr Caroline Heering
Voir l'adresse e-mail
Dr Emmanuel Joly
Voir l'adresse e-mail
Dr Isabelle Lecocq
Voir l'adresse e-mail
Dr Géraldine Patigny
Voir l'adresse e-mail
Dr Constantin Pion
Voir l'adresse e-mail
Dr Dominique Vanwijnsberghe
Voir l'adresse e-mail