Continuer vers le contenu

Une exposition sur le maniérisme dans la sculpture sur bois au TreM.a de Namur

Samedi 8 avril 2023 a ouvert l’exposition Sculpteurs d’avant-garde au 16e siècle. Le Maniérisme dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, au Musée des Arts anciens de Namur – TreM.a. L’enjeu majeur de cette exposition est de présenter les recherches en cours de développement sur le maniérisme, ce courant stylistique moins connu du grand public, à travers la sculpture sur bois.

Un travail collaboratif

L'exposition résulte d'un projet de recherche et d'une collaboration entre Marie Dewez (conservatrice au musée), Michel Lefftz (Université de Namur), Mary Zaffaroni et Elisabeth Van Eyck (IRPA), les restauratrices Fanny Cayron (indépendante) et Corinne Van Hauwermeiren (Conservart).

L’intérêt porté par Michel Lefftz aux stalles du Chœur des Dames de la collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles constitue le point de départ des recherches. L’ensemble des sculptures en bois ornant les stalles, datées de 1566, a permis de mettre en évidence la production d’un atelier de grande envergure réuni autour d’un Maître, actif dans le troisième quart du XVIe siècle en région mosane.

Les stalles s’inscrivent, par la forme et par le style des figures qui les ornent, dans la veine maniériste : des personnages aux proportions exagérées, étirés, aux hanches anguleuses, au long cou sinueux et aux doigts fuselés, dont les visages sont marqués par une dissymétrie des yeux. Diverses mains ont contribué à leur réalisation, un maître, pour les parties les plus abouties, et plusieurs collaborateurs, d’où la variété des groupes sculptés et les divergences de qualité.

Un grand oublié

Le sud du pays se révélait être le grand oublié de cette période du XVIe siècle puisqu’aucune production d’influence maniériste n’avait été mise jusqu’à présent en exergue par la recherche pour le sillon d’Entre-Sambre-et-Meuse. Or, beaucoup de sculptures, encore en place dans de nombreuses églises de Wallonie, témoignent, au contraire, que ce silence historiographique ne serait dû, en réalité, qu’à un oubli dans l’histoire d’une production prolifique qui semble avoir embrassé ce courant.

Ce manque d’intérêt s’explique sans doute aussi par le fait qu’aucun nom ne soit arrivé jusqu’à nous pour cette zone géographique et que, jusqu’il y a peu, la méthodologie en histoire de l’art tendait à essayer de rattacher des œuvres à un nom d’artiste connu, dont la carrière était documentée par les sources.

Alors il est désormais possible de découvrir le maniérisme de la région de l’Entre-Sambre-et-Meuse grâce à l'exposition à laquelle l'IRPA a collaboré. Les missions photographiques réalisées par la Cellule imagerie scientifique ont d'ailleurs très largement contribué à la recherche menée dans la cadre de cette exposition. Les photos sont déjà accessibles via BALaT, notre plateforme de connaissances.

Publication, conférences et excursion

À l'occasion, l'ouvrage Sculpteurs d’avant-garde… au 16e siècle. Le Maniérisme dans l’Entre-Sambre-et-Meuse (Monographies, n° 79) a été publié.

Deux conférences sont déjà prévues : le 26 avril à 18h, à propos des ateliers des sculpteurs ayant œuvré sur les stalles du Choeur des Dames de la collégiale Sainte- Gertrude de Nivelles, par Michel Lefftz (UNamur), Elisabeth Van Eyck (IRPA) et Mary Zaffaroni, commissaires de l’exposition, ainsi que le 16 mai à 18h, sur les techniques et la restauration des sculptures en bois polychromé, par Fanny Cayron et Corinne Van Hauwermeiren, restauratrices.

Notons également l'excursion le 27 mai à 14h30 pour découvrir des stalles de la collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles, avec le sculpteur ébéniste, Christian Patriarche, qui a réalisé la restauration et dirigé le remontage des stalles.

(Réservation obligatoire via musee.arts.anciens@province.namur.be)

Plus de nouvelles de l'IRPA

Rubenskapel Steen 2

Étude approfondie des monuments en pierre de la chapelle de Rubens

24.04.2024

D’où vient toute cette poussière ?! Les sculptures de la chapelle de Rubens, lauréate du premier Challenge Patrimoine, bénéficient actuellement d’un traitement de conservation-restauration approfondi mené par l’Atelier des sculptures en pierre de l’IRPA. Depuis début février 2024, nos experts sont à pied d’œuvre dans l’église Saint-Jacques d’Anvers. Cet ambitieux projet n’aurait jamais pu voir le jour sans la générosité de nos nombreux donateurs. Où en est-on aujourd’hui, près de trois mois après le début de la restauration ?

En savoir plus
Foto3

Le chancelier Rolin en 3,5 milliards de pixels. Un chef-d’œuvre de Van Eyck comme vous ne l’avez encore jamais vu

23.04.2024

Le Louvre a demandé récemment la collaboration de l’IRPA pour l'exposition ‘Revoir Van Eyck. La Vierge du Chancelier Rolin’, qui se tient actuellement jusqu'au 17 juin prochain au célèbre musée parisien. Désormais, le tableau restauré La Vierge du chancelier Rolin peut de nouveau être admiré jusque dans les moindres détails et dispose d’une rubrique qui lui est entièrement dédiée sur le site Closer to Van Eyck.

En savoir plus