Continuer vers le contenu

Nos experts participent à l'émission Fake or Fortune? de la BBC

L’institut a accueilli une équipe de Fake or Fortune?, une série de la BBC One qui enquête sur les mystères derrière des œuvres d'art. Philip Mould s'est entretenu avec les experts Dr Oliver Kik, Dr Hélène Dubois et Nathalie Laquiere. A voir le 13 septembre sur BBC One.

Notre atelier de peinture a accueilli dernièrement une équipe de "Fake or Fortune?", une série artistique de la BBC One qui attire des millions de téléspectateurs. Pour sa dixième saison, l’émission se concentre sur quatre tableaux dont l’origine est mystérieuse. L’épisode 4 s’intéresse au cas d’une grande Déploration de Christ, un panneau non identifié conservé dans une église près de Glasgow. Une des questions était de déceler le possible lien entre ce tableau et le célèbre artiste flamand Michiel Coxcie dont un triptyque important est récemment restauré à l'IRPA pour l'église Notre-Dame des Victoires au Sablon.

Quelle méthode appliquer pour répondre à cette question? La BBC a demandé conseil au Dr Christina Currie, responsable de la cellule d'imagerie scientifique: "Dans les grandes lignes, il faut d'abord établir que c'est une peinture originale, en examinant des indices qui pourraient confirmer sa datation ancienne. Cela devrait être clair grâce à la dendrochronologie et une analyse des pigments. Ensuite, il faut rassembler des indices qui pourraient aider à établir son statut de peinture originale ou de copie, notamment la radiographie et la réflectographie infrarouge", explique Christina Currie. “Mais tout à fait primordiale est l'étude de sa composition et de son style dans le contexte de son époque.” Comme le tableau ne pouvait pas voyager, les examens et l’imagerie scientifique ont été réalisés par des laboratoires locaux à Glasgow.

Nous étudions également la composition et les motifs afin de déterminer les modèles et les sources d'inspiration possibles et de le placer dans son contexte historique et culturel, ce que notre expert Oliver Kik a tenté de faire en collaboration avec l'équipe de la BBC. Enfin, nos collègues ont conseillé l'examen du dessin sous-jacent du tableau de Glasgow en comparaison avec celui que l’IRPA a effectué sur le triptyque de Coxcie. Cela demande de nombreuses recherches. Notre centre de documentation et d’histoire de l’art est d’ailleurs le lieu idéal pour cela. Mais c’est surtout une affaire d’expert.e.s.

L'historien de l'art Philip Mould a donc pu s'entretenir avec Dr Oliver Kik, spécialisé dans la production artistique des XVIe siècles, Dr Hélène Dubois, pour son expertise sur l'œuvre du maitre de la renaissance flamande Michiel Coxie, et Nathalie Laquiere, restauratrice au sein de l'atelier des peintures, qui a récemment terminé la restauration du triptyque de Michiel Coxie de l'église du Sablon. Ils se sont également reposés sur des images IRR et Xray produites par Christina Young, professeur de conservation et d'histoire de l'art technique à l'University of Glasgow. Nous avons également conseillé à l’équipe de visiter l'excellent Rubenianum, l'institut de recherche sur l'art flamand des XVIe et XVIIe siècles d'Anvers.

Nous avons eu beaucoup de plaisir à accueillir Philip Mould et Fiona Bruce et leur équipe au sein de l'IRPA et nous espérons pouvoir encore les aider dans leurs futures enquêtes. L'épisode de Fake or Fortune? consacré à ce panneau flamand intriguant sera diffusé sur BBC One à 21 heures (GMT+1) le mardi 13 septembre. Elle sera ensuite également disponible sur BBC iPlayer.

Plus de nouvelles de l'IRPA

20220310 Bonka KIK Online 06304x

Le triptyque de Michiel Coxcie retourne au Sablon

23.09.2022

Le triptyque de Michiel Coxcie “Résurrection du Christ et donateurs” a été replacé dans l’église Notre-Dame des Victoires au Sablon, à Bruxelles, après une étude et restauration approfondie à l’IRPA.

En savoir plus
Beffroi04

Cartographie des pierres du beffroi de Tongres

20.09.2022

Notre labo des monuments et décors monumentaux a cartographié les types de pierres du beffroi de la Basilique Notre-Dame de Tongres en vue de sa restauration. Une étude de la pierre d’Euville a également été réalisée afin de déterminer son état de conservation et les possibilités de traitement.

En savoir plus