Continuer vers le contenu

Le tableau de la Prédication de saint Jean-Baptiste

Aiderez-vous le prédicateur à refaire surface ? Autrefois conservé dans l’église du Sacré-Cœur d’Alost, le sublime tableau de la Prédication de saint Jean-Baptiste a de toute urgence besoin d’être restauré. En votant dès aujourd’hui pour sa restauration, vous pouvez nous aider à sortir de l’oubli ce chef-d’œuvre de la fin du XVIe-début du XVIIe siècle.

Donnez votre bénédiction à la restauration du triptyque de saint Jean-Baptiste. Sauvons ce patrimoine en péril !

12753

Frans Pourbus le Jeune (attribution), Triptyque de la Prédication de saint Jean-Baptiste, fin XVIe-début XVIIe siècle, huile sur panneau, autrefois conservé dans l’église du Sacré-Cœur, Alost.

© KIK-IRPA, Bruxelles

La vie de saint Jean-Baptiste sur panneaux

La Prédication de saint Jean-Baptiste montre des scènes de la vie de l’homme qui a baptisé le Christ. Sur la partie centrale, Jean adresse un message de conversion à une foule multiculturelle, rassemblée dans la clairière d’une forêt. À gauche, on le voit baptiser Jésus dans le Jourdain. À droite figure son martyre : une atroce décapitation, ordonnée par le roi Hérode.

Les scènes sont peintes sur un ensemble de trois panneaux. Il s’agit donc d’un triptyque, composé de deux volets latéraux qui peuvent se refermer sur la partie centrale. Les deux panneaux extérieurs du retable fermé représentent respectivement saint Jean-Baptiste accompagné d’un agneau et l’évêque saint Ambroise.

Mystères et difficultés matérielles

Datant de la fin du XVIe-début du XVIIe siècle, La Prédication de saint Jean-Baptiste provient de l’église du Sacré-Cœur d’Alost et appartient aux Sœurs hospitalières. Œuvre prodigieuse d’une qualité remarquable, ce tableau porte néanmoins les traces d’une histoire mouvementée ‒ victime de déménagements, de mauvaises conditions de conservation et d’interventions maladroites. Le triptyque présente en effet plusieurs problèmes : des fissures dans les panneaux en bois, des soulèvements de la couche picturale, des lacunes, des retouches et de nombreux surpeints très étendus, notamment dans le panneau central, des couches de vernis altéré et très assombri…

Il pourrait s’agir d’une œuvre de Frans Pourbus le Jeune (1569-1622), mais cette attribution ne peut être confirmée en raison du mauvais état de conservation. Par ailleurs, le tableau n’a plus de lieu de conservation, car l’église du Sacré-Cœur d’Alost a été désacralisée. Cependant, il devrait trouver un nouvel écrin en 2027, dans le somptueux baptistère de l’église Saint-Martin d’Alost, prochainement restaurée.

Sauvez cette œuvre en péril

Arrachez le prophète à son sort funeste ! Votez pour la restauration du tableau de la Prédication de saint Jean-Baptiste. Seul un traitement de restauration approfondi permettra de révéler à nouveau la qualité exceptionnelle du triptyque d’Alost comme un ensemble harmonieux. L’étude des matériaux et des techniques apportera un nouvel éclairage aux recherches en histoire de l’art sur l’attribution de l’œuvre au peintre Frans Pourbus le Jeune ou à Otto van Veen ?

Votez pour la restauration de ce chef-d’œuvre oublié et offrez-lui un avenir prometteur !

Plus d’infos sur nos partenaires

Ou voterez-vous plutôt pour … ?

Le tableau de l’Histoire des saints Côme et Damien

Tendez-leur une main secourable !

La robe de la collection d’Albert Glibert

Remettez-moi sur mon trente-et-un !

Les torchères des guildes de la Porte de Hal

Faites-nous briller de mille feux !