Continuer vers le contenu

Le Laboratoire des polychromies

Grâce à la polychromie, notre patrimoine se pare de mille nuances de couleurs. La couleur est ainsi utilisée pour les finitions de nombreuses sculptures et objets en bois, en métal ou en pierre, à l’intérieur de bâtiments ou en plein air… L’étude des couches picturales nous aide à mieux comprendre notre histoire dans ses diverses nuances afin de préserver ces objets précieux pour le futur.

Que nous enseignent les couches picturales ?

Les couches picturales des objets patrimoniaux recèlent une mine d’informations. Certaines découvertes, telles que l’utilisation de farine dans la préparation d’une peinture de Rembrandt Van Rijn, suscitent même l’intérêt du monde entier !

Nos chercheurs disposent de toutes les connaissances et outils nécessaires pour :

  • caractériser les composants des couches (pigments, colorants, liants, vernis, additifs…)
  • déterminer la fonction de chaque couche dans la stratigraphie (préparation, isolation, adhésif, sous-couche, glacis…)
  • comprendre les interactions et les transformations des matériaux au cours du vieillissement (décoloration, blanchiment, noircissement… ou même formation et accumulation de produits d’altération comme des savons et oxalates métalliques, des sulfates)
  • mieux connaître les procédés de fabrication des pigments (matières premières, degrés de qualité, adultération…)

Préserver au maximum la matière originale

Les couches picturales que nous étudions font partie intégrante de l’objet sur lequel elles sont appliquées. Il s’agit souvent d’une pièce unique du patrimoine ou d’une œuvre d’art de grande valeur, comme une peinture bien sûr, mais aussi un autel ou un retable.

En plus des méthodes non invasives, qui ne nécessitent aucun prélèvement de la matière, nos scientifiques utilisent des techniques d’analyse non destructives. Elles évitent de devoir dégrader les microéchantillons prélevés dans les œuvres. Ainsi, les chercheurs préservent au maximum l’intégrité de cette matière originale.

Dr Francisco Mederos-Henry, chimiste : « Nous nous efforçons de limiter au maximum la quantité de matière nécessaire à une identification précise. Nous perfectionnons donc constamment les techniques disponibles, comme HPLC-DAD ou ATR-FTIR. Nous y parvenons de mieux en mieux, grâce à notre approche multi-instrumentale, doublée d’une expertise particulière en matière d’analyses microchimiques et nanochimiques. »

Web Polychromie Q1 AM X75

Percer le mystère des transformations chimiques

Grâce à nos études et à nos projets de recherche, nous en apprenons davantage sur les technologies du passé et, parallèlement, nous mettons au point de nouvelles techniques afin de mieux protéger les œuvres pour l’avenir.

Dr Jana Sanyova, la responsable du laboratoire, explique : « Prenons, par exemple, les chefs-d’œuvre des sculpteurs romanesques ou des Primitifs flamands. C’est un patrimoine d’une valeur exceptionnelle que nous voulons absolument conserver pour les générations suivantes. Or, la lumière, l’humidité et les nettoyages peuvent provoquer des transformations chimiques des matériaux picturaux. Dans certains cas se forment des produits d’altération comme des oxalates de métaux, qui apparaissent sous la forme d’un voile grisâtre. Grâce au projet MetOx, nous sommes sur la bonne voie pour comprendre ce phénomène. »

Expérience et réseau

Depuis plusieurs dizaines d’années, à l’IRPA, nous étudions les interactions entre les composants des couches picturales, leurs procédés de préparation et de mise en œuvre, ou les phénomènes de leur dégradation. Ces études nécessitent parfois des méthodes d’analyse très sophistiquées pour lesquelles nous faisons appel à notre vaste réseau. Nous sommes tout particulièrement fiers de notre fructueuse collaboration avec des institutions renommées en Belgique et à l’étranger :

  • universités : Université d’Anvers, UCLouvain, Université d’Amsterdam, Académie royale danoise (KADK), Université de chimie et de technologie de Prague…
  • instituts de recherche : European Synchrotron Radiation Facility, Doerner Institut…
  • musées : National Gallery London, Rijksmuseum Amsterdam, Staatliche Museen zu Berlin, Kunsthistoriches Museum Wien…
Web Polychromie Q4 CCH congres

Besoin d’une étude ? Contactez-nous pour obtenir un premier avis ou un devis gratuit

Dr Jana Sanyova
Dr Jana Sanyova
Responsable
Voir l'adresse e-mail

Nos experts

Dr Francisco Mederos Henry
Voir l'adresse e-mail
Cécile Glaude
Voir l'adresse e-mail
Martina Stillhammerova
Voir l'adresse e-mail


Nous vous aiderons volontiers dans le choix de la technique d’analyse ou l’étude la plus adéquate.

Consultez nos tarifs

Pour des études plus approfondies, nous venons préalablement sur place pour réaliser un devis.