Continuer vers le contenu

Le Laboratoire des textiles

Ce laboratoire est largement connu pour son expertise unique en matière d’identification et d'étude de la dégradation des textiles. Nos spécialistes ont déjà étudié de nombreuses pièces exceptionnelles, de l’analyse de l’objet à la diffusion des résultats lors de colloques nationaux ou internationaux. En outre, nous collaborons souvent avec des partenaires en Belgique et à l’étranger.

Nos domaines d'expertise

Vous pouvez consulter nos experts pour une analyse technico-matérielle approfondie d’objets textiles :

  • l’identification et l’étude de la dégradation des colorants (organiques) naturels et des premiers colorants organiques synthétiques
  • l’identification et l’étude des phénomènes de dégradation des fibres (laine, soie, coton, lin…)
  • la composition des fils métalliques intégrés dans les textiles (fils d’or et d’argent, lames tissées…)
  • l’identification des additifs, tels que les mordants et les produits de charge.

Nous étudions principalement les textiles qui ont une valeur historique ou artistique majeure ou unique pour l’histoire de l’art ou qui contribuent à accroître la connaissance des matériaux, des techniques et des phénomènes de dégradation.

Pour répondre à une demande croissante, nous avons également acquis, ces dernières années, une solide expertise dans l’étude des objets textiles synthétiques contemporains.

Le textile pour remonter le fil du passé

Le textile constitue une part très éphémère de notre patrimoine archéologique. Grâce à nos recherches, nous le redécouvrons, le revalorisons et le préservons pour les générations futures. De plus, nous avons ainsi un aperçu des connaissances et des compétences dans le domaine de la production des textiles dans une région et à une époque données.

« Certains colorants n’étaient utilisés qu’à une certaine époque et dans un lieu précis », explique Ina Vanden Berghe, responsable du Laboratoire des textiles. « L’identification des colorants nous renseigne non seulement sur les techniques de fabrication des textiles mais aussi sur la période et le lieu de production de l’objet, les routes commerciales et les relations entre les peuples, et même sur le statut social du propriétaire. »

La dégradation des textiles

Un autre aspect important de nos recherches est l’étude de la dégradation des différents matériaux. « Notre solide expertise dans ce domaine nous permet d’examiner des textiles même très endommagés, comme ceux de la tombe princière de Poprad, en Slovaquie, ou les nombreux textiles découverts dans les tourbières d’Europe du Nord », souligne Ina Vanden Berghe. « Nous pouvons identifier les colorants dans des textiles complètement noircis ou presque entièrement minéralisés et déterminer les types de fibres grâce à leur empreinte dans un autre matériau ou, si nécessaire, par l’analyse de leur composition en acides aminés. Notre expertise dans l’étude des colorants et des fibres est unique en Belgique et rare au niveau international. »

« De plus, l’étude des mécanismes de dégradation nous donne aussi un aperçu de l’état actuel d’un textile, ce qui fournit de précieuses informations pour sa conservation et sa restauration. »

Ces dernières années, nous assistons à une augmentation de la demande pour la recherche sur les (objets) textiles modernes, qui se détériorent ou vieillissent souvent rapidement. C’est la raison pour laquelle nous continuons aussi d’approfondir nos connaissances en matière d’identification des fibres et des colorants synthétiques et de leur stabilité dans le temps.

Une approche interdisciplinaire

Nos recherches se caractérisent par une approche interdisciplinaire. « Nous travaillons en étroite collaboration avec nos collègues de l’IRPA, notamment le Laboratoire de datation radiocarbone et les Ateliers de conservation-restauration », déclare Ina Vanden Berghe. « Ainsi, nous avons examiné ensemble les mitres de Jacques de Vitry dans le cadre du projet CROMIOSS. Nous collaborons aussi fréquemment avec la Cellule de conservation préventive, par exemple pour les Jardins clos de Malines. Mais ce n'est pas tout : pour les petits projets comme pour les grands, nous entretenons régulièrement des échanges fructueux avec des partenaires externes, en Belgique et à l’étranger (archéologues, historiens de l’art, universités, musées, collectionneurs privés…). »

Besoin d’une étude ? Contactez-nous pour obtenir un premier avis ou un devis gratuit

Ina Vanden Berghe
Ina Vanden Berghe
Responsable du laboratoire
Voir l'adresse e-mail

Nos experts

Maaike Vandorpe
Voir l'adresse e-mail
Alexia Coudray
Voir l'adresse e-mail
Dr Marina Van Bos
Voir l'adresse e-mail


Nous vous aiderons volontiers dans le choix de la technique d’analyse ou l’étude la plus adéquate.

Consultez nos tarifs

Pour des études plus approfondies, nous venons préalablement sur place pour réaliser un devis.